Archives par mot-clé : gascoing

Le Pressoir de Châteauneuf

Le fief du Pressour à Châteauneuf, tout proche de l’ancien château des évêques d’Auxerre – passé aux comtes de Nevers dès le XIIème siècle, aujourd’hui disparu – doit tenir son nom du « pressoir banal » de la seigneurie.

Il n’y a pas trace d’un ancien manoir dans ce hameau un peu isolé à l’ouest de Châteauneuf, seul un colombier – attribut seigneurial – retient l’attention.

Ce fief est cité dans la table de l’Inventaire de Marolles, mais aucun acte le concernant n’y figure, peut-être parce qu’il s’agissait d’un arrière-fief (cf. infra). Il est difficile de savoir s’il s’agissait d’un fief foncier classique (doté d’un pressoir), ou du pressoir banal lui-même, mis à disposition des viticulteurs de ces coteaux par le seigneur moyennant versement de droits.

Un acte de 1694 cité par les « Cahiers du Val de Bargis » indique qu’il était alors aux mains des Gascoing de la branche de Demeurs à Urzy, au moins en partie, car les seigneurs de Fonfaye paraissaient en détenir une autre partie. Cela suggère que le Pressour pouvait être un arrière-fief de Fonfaye, passé en partie aux Gascoing par une alliance avec une fille de Guillaume Tenon, à la fin du XVIème siècle.

Mais une origine plus lointaine encore est possible pour ce fief, à partir de la succession des Le Muet, sgr de Nanvignes (Menou), qui étaient originaires de Châteauneuf.

Voyez ci-dessous une notice qui pose ces différentes hypothèses de dévolution du Pressour. Merci de nous apporter votre aide pour en éclaircir les zones d’ombre…

Le Pressour (V1 du 12 fev 2022)

Share

Boisjardin

(Illustration : église de Ciez)

Boisjardin est une seigneurie, à Ciez, dont l’origine est mal établie. Des restes informes entourés de fossés sont visibles sur un promontoire dans le parc de l’actuelle, qui attestent de l’existence d’une construction féodale. La demeure actuelle date du début du XIXème siècle (Cf. Répertoire archéologique du département de la Nièvre, sur la base Gallica).

Elle était détenue au XIIIème siècle par une famille éponyme, et au XIVème siècle par les Odart.

Elle a pu appartenir aux sires de La Rivière et aurait été apportée par mariage à Guillaume de Mornay, dont la succession la fit passer aux Garreau puis aux La Ferté-Meung, qui détenaient de nombreuses terres en Puisaye donziaise (voir à ce sujet l’étude de Jean Mesqui, sur « La Famille de Meung et ses alliances« …).

Au début du XVIII7me siècle elle avait été achetée par le Président Chrétien de Lamoignon, qui voulait accréditer l’origine donziaise et nobiliaire de sa famille (voir à ce sujet l’article consacré au « fief de Lamoignon »).

Les débuts de ce fief et la succession de ses premiers seigneurs restent à préciser. Voyez ci-dessous la notice qui résume l’état actuel de nos connaissances :

Boisjardin (complété  le 6 oct 2021)

D enluminé

Share