Le Chevreau de Cosne

Aux portes de Cosne, presque inclus dans la ville, le grand château de Montchevreau, appelé aussi "le Chevreau" autrefois, a abrité l'enfance du marquis de la Maison-Fort, agent des Princes pendant la Révolution et l'Empire, dont les Mémoires retracent de façon très imagée dans leurs premiers chapitres la vie d'un jeune et riche officier, en Nivernais, à la fin de l'Ancien Régime.

D'une facture très classique (XVII-XVIIIème), ce château a sans doute remplacé un édifice plus ancien, dont quelques traces subsistent.

Ce fief a été associé à celui, voisin, de la Bertauche, dont il est peut-être issu, et tous deux sont proches de Port-Aubry, au sud de Cosne, sur le versant de la Loire. Il sont passés par acquisition dans les mains de riches parlementaires et officiers royaux aux XVIIème et XVIIIème siècles, dont l'un a dû faire construire le château actuel, avant d'être acquis par les du Bois des Cours, de la Maison-Fort.

Voyez ci-dessous l'état actuel de nos connaissances sur la succession des seigneurs de La Bertauche et de Montchevreau, qui demande à être précisée sur plusieurs points, et notamment sur l'identité du bâtisseur du château…

Montchevreau (V2 actualisée le 10/11/16)

D enluminé

 

Une réflexion au sujet de « Le Chevreau de Cosne »

  1. Bonjour

    Merci à ABB et à l'administrateur pour cet enrichissement des connaissances historiques et patrimoniales que je raccroche volontier à la démarche de mise en valeur du bassin de vie de Cosne et au-delà. Cette épaisseur est en effet indispensable si l'on veut montrer la valeur du territoire aux habitants, aux élus et aux visiteurs et si l'on veut redonner confiance dans son identité et son attractivité. En ce sens, je me suis particulièrement intéressé à la vallée du Nohain comme fil conducteur, parcours de découverte et parcours de lecture paysagère à la rencontre des lieux-dits et patrimoines attachés à cet article. L'ancien tracé ferroviaire et les chemins ruraux qui le jouxtent amènent ainsi à exploiter une mise en situation et en relation des singularités qui jalonneraient un itinéraire culturel de Donzy à Port-Aubry via la Bretauche et Cosne (Aire de valorisation de l'architecture et du patrimoine) et au delà vers Sancerre par le pont du PO.

    Avec tous mes encouragements et souhaits pour la diffusion de cette (re) connaissance.

    JJV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.