Miniers, aux sources du Nohain

Le fief de Miniers, et le bois du même nom – où l'on devait trouver du minerai de fer – sont situés en amont d'Entrains. Il a été associé à celui de Saint-Cyr, qui a donné son nom à l'étang alimenté par le Nohain naissant.

Rien ne subsiste du château féodal, sauf des traces de fossés au milieu des bois.

Cette seigneurie, qui fut souvent indivise, a été associée à celle de Boisjardin, à Ciez, puis à celle de Château-du-Bois, entre Entrains et Billy. Ces terres furent achetées en 1809 par le Comte Roy, en même temps que Réveillon, dont elles augmentèrent le domaine.

Au XVIIème siècle, Claude-André Le Clerc, sgr de Miniers et de Château-du-Bois, fut un précurseur de l'enseignement religieux des Amérindiens des Petites Antilles (ou Calinagos), à l'intention desquels il rédigea un "Catéchisme" traduit dans leur langue…

La notice ci-dessous – qui devra être précisée et complétée sur certains points, avec votre aide – présente la suite des seigneurs de Miniers et St-Cyr, telle que nous la connaissons actuellement.

Miniers

D enluminé

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.