Chailloy, maison de maître de forge

(Illustration : Théodore de Bèze)

Le manoir de Chailloy, dans les environs de Suilly-la-Tour aux confins de la forêt, bijou de la fin de la Renaissance, était la maison du maître de la forge implantée sur l’Accotin, affluent du Nohain. Il est parfaitement conservé, tout de rose dans son écrin de verdure. C’est la famille du théologien protestant Théodore de Bèze, originaire de Vézelay, investie dans l'industrie métallurgique en Nivernais, qui l’a créé. 

L’ensemble formé par le moulin, la forge et une maison de maître a été construit pendant le second quart du 16e siècle, sans doute par Nicole de Bèze, oncle de Théodore, qui possédait des mines d'argent et de plomb, ainsi que des forges. Le domaine fut confisqué par le duc de Nevers comme bien d'hérétique, et donné à André Monnot, fils d'un de ses officiers, vers 1625. Il fut revendu près d'un siècle plus tard à Augustin de Lespinasse, seigneur des Pivotins, lui aussi maître de forge. Cet industriel dynamique relance l'usine qui avait été délaissée sous les Monnot. En 1767, le domaine est acquis par Hugues-Cyr Chambrun, qui possédait aussi les forges des Vergers, de Prémery et de Donzy (l'Eminence). Entre 1790 et 1810, l'usine produit de 40 à 65 tonnes de fer et de l'acier. La terre de Chailloy, vendue comme bien national lors de la Révolution, est directement rachetée par les Chambrun, dont les descendants la conserveront longtemps.

Ferdinand Gambon, chef républicain et révolutionnaire de 1848, descendant des Chambrun, y était né.

Voyez la suite des seigneurs de Chailloy en cliquant sur ce lien : 

Chailloy (V6 du 12 mars 2017)

D enluminé

7 réflexions au sujet de « Chailloy, maison de maître de forge »

  1. Bonne chance pour vos recherches.

    Si vous tombez sur ces décors et sur les armes des Monnot à la clef de voute, je serais bien sûr intéressé par une photo.

    Comme je l'ai précisé dans la notice, ce blason parait dériver de celui des Duchon, du Gâtinais, en raison de l'alliance d'André Monnot. Ce dernier aurait pris ces armes d'une famille plus ancienne que la sienne qui en était sans doute dépourvue, et ajouté les deux étoiles en chef pour se différencier.

    Les Monnot, de Donzy, étaient dits "sgr de la Forêt-de-Lorme", mais je n'ai pu encore localiser ce fief ancien mais secondaire – peut-être un simple massif forestier – situé apparemment à Colméry.

  2. Tous mes voeux également !

    Merci pour votre appréciation sur le site.

    Je vais reprendre mes archives pour retrouver la source de l'indication que vous avez relevée et vous la fournir le cas échéant.

  3. Bonjour, et très bonne année 2017 ! 

    Je suis la propriétaire de Chailloy et je découvre avec grand plaisir votre site aussi passionnant sur le fond qu'agréable sur la forme.

    Je lis dans la notice sur Chailloy que vous publiez la référence à des "ornements italiens du XVIe siècle" dans la chapelle (note de bas de page n° 5). Ces ornements ont disparu, ils n'existaient déjà plus lorsque nous avons acheté la maison il y a 13 ou 14 ans. J'en avais déjà entendu parler, cependant les recherches que j'ai effectuées jusqu'ici n'ont pas permis de confirmer leur existence. Savez vous quelle est la source de cette information figurant dans la note publiée sur votre site ? En effet, si nous avons des indications suffisamment crédibles, cela vaudra la peine de faire des petits sondages sous l'enduit actuel…si non, cela nous aura toujours permis de rêver un peu en imaginant des anges, des chevaliers et des reines dissimulés sous des couches de peinture …

    Amitiés donziaises…

    Pascale B. 

    1. La référence à ces ornements italiens entourant la clef de voute de la chapelle se trouve dans la réédition de l'Armorial de Soultrait (Tome 2 "Armorial historique et archéologique du Nivernais" par le comte de Soultrait, chez Michot, à Nevers, 1879) à l'article Monnot, (cf. l'article qui lui est consacré).

      Il avait réuni une somme considérable de données archéologiques autour de l'héraldique par ses propres constats et par des informations fournies par les propriétaires de l'époque. Je n'en sais pas plus.

      Le rapprochement avec les peintures des Granges, qui ont dû être étudiées et sont contemporaines, pourrait s'avérer intéressant…Les ornements autour d'un blason peint de cette époque sont généralement des festons à motifs végétaux (qui devaient figurer, retombantes, à la périphérie de la clef de voute). On en voit fréquemment dans les églises.

      Ci-dessous le texte de Soultrait :

      "MONNOT , seigneurs de La Forest-de-Lorme, du Chailloy, des Granges, de Mannay. Châtellenie de Donzy. 
      Alliances: de Troussebois, de Chabannes, Hotmann, de La Selle, de La Due. 
      "D'azur, au chevron d'or, accompagné en chef de deux étoiles 
      d'argent et en pointe d'un croissant de même." — PI. XXI. 
      Archives du château des Granges.— Inventaire des titres de Nevers. — Registres paroissiaux de Donzy et de Garchy. 
      Les armes de cette famille sont peintes à la clef de voûte de la chapelle du château du Chailloy, au milieu d'ornements du XVIè siècle dans le style italien."
      
      

      Bonne chance dans vos recherches !

      1. Merci beaucoup, vous êtes géniall. Ce serait donc plutôt sur la voûte que sur les murs… Je vais me renseigner plsu avant, notamment auprès de gens qui ont participé à des travaux dans la chapelle il y a une vingtaine d'années…

        A bientôt. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.