Angeliers, château fantôme

(Illustration : l'ancienne glacière du château d'Angeliers)

Angeliers, à Dampierre-sous-Bouhy, est un fief au château fantôme.

Il avait donné son nom à une famille, connue du XIIème au XVIème siècles, mais dont la généalogie reste fragmentaire.

Un château classique avait été construit par François de La Bussière, sgr d’Angeliers,  vers 1680 près du hameau de Mouvent. On lui donna le nom d’Angeliers (un étang de ce nom subsiste). Cette commune est limitrophe de l’Yonne et de Treigny, où se trouvaient les principales bases de la famille. Voir les fiches La Bussière et Guerchy.

Voir aussi ci-dessous une notice présentant la généalogie complète de cette famille, de ses différentes branches et des fiefs qu'elle a tenus :

Généalogie de La Bussière

Le 27 mars 1815, Edme Claude de la Bussière vend à Edme Morisset, le fermier, les parts qu'il a héritées de son père et de son frère. Ce domaine comprend à l'époque le château, deux domaines, ainsi que plusieurs fermes. Hyppolite son fils, détruira le château et reconstruira en 1847, à quelques dizaines de mètres, celui que nous connaissons d'après les anciennes cartes postales, qui fut à son tour démoli en 1905. Aujourd'hui il ne reste plus que la glacière, la maison du jardinier et la conciergerie.

Voyez le blog qui est consacré à ce site : chateau.angelier…

La seigneurie d'Angeliers, dont l’origine reste à identifier,  est arrivée dans la famille de la Bussière par le mariage de Françoise de Forests, dame d’Angeliers, avec Claude de la Bussière, vers 1570, et y resta jusqu'en 1822.

Voyez ci-dessous la notice consacrée aux seigneurs d'Angeliers. Les données concernant la famille originelle d'Angeliers restent fragmentaires et devront donc être précisées.

Angéliers (notice augmentée le 12/9/17)

D enluminé

 

 

Share

5 réflexions au sujet de « Angeliers, château fantôme »

  1. Bonjour, . 

    Je recherche plus de renseignements sur Jean d'angelier,  marié avec une Isabeau…… Vers 1300…. 1350… Je souhaiterais savoir qui  il était ?…… Merci 

    1. Bonjour,

      Votre question m’a permis de retrouver la trace de la famille d’Angeliers, que j’avais négligée faute de données suffisantes. J’ai donc complété la notice correspondante avec les données disponibles dont je mentionne les sources. Je vous invite à la consulter à nouveau.

      Un grand merci !

      Bien cordialement

  2. Je recherche des informations sur un membre de la famille de la Bussière à savoir :

    LA BUSSIERE  Nicolas François Marie de  (né le 13 août 1764-tué à la Martinique, ap. 1789)

    Baptisé le 13 août 1764, église Saint-Symphorien, Oisy (Yonne), filleul de Nicolas François Marie de Mulot de Villeneuve, capitaine au régiment des grenadiers de Dijon, chevalier de Saint-Louis et de Catherine Geneviève de la Ferté de Meung

    Elève de la marine de 1ère classe depuis le 11 juillet 1781 – 6ème escadre – 2ème division  TOULON  en 1789

    Fils de François Nicolas de La Bussière (Dampierre-sous-Bouhy (Nièvre), le 29 avril 1706-Leugny (Yonne), le 3 décembre 1771), baptisé le 30 avril 1706, Dampierre-sous-Bouhy (Nièvre), écuyer, seigneur de Boissené, Laborde, Sembrèves et d’Angeliers et autres lieux et de Edmée Boulai ou Boulé (Druyes-les-Belles-Fontaines (Yonne), le 12 février 1721-Clamecy (Nièvre), le 8 février 1791) 

     

    Tout élément sur sa carrière où la date et le lieu de son décès etc me serait précieux.

     

    D'avance un grand merci.

    Cordialement

    Dominique Lecointe

    1. Bonjour,

      la généalogie de la Bussière présentée sur le site (cf. article « La Bussière ») ne comprenait pas ce François Marie, apparemment sans alliance ni descendance. Je vais la compléter. Vous y trouverez cependant des précisions sur son ascendance (au sujet de sa mère, voir l’article sur « Le Boulay » à Druyes)

      Par contre je ne trouve pas de renseignement sur lui sur les sources auxquelles j’ai habituellement accès.

      La base Roglo seule indique qu’il serait effectivement mort vers 1792 à la Martinique, sans autre précision.

      Désolé

      Bien cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.