Le Tremblay – Le Deffand

(Illustration : château du Tremblay)

C'est en 1408 que l'on trouve le premier document faisant état du fief du Tremblay, à Fontenoy, châtellenie de Saint-Sauveur. Cet acte ratifie l'échange que fit Pierre du Deffand de sa succession contre le Tremblay, fief d'un certain Hugues Trissonneau. Il sera conservé quatre siècles par la même famille, jusqu'à l'extinction du nom en 1813. 

Le Deffand, fief d'origine de la famille, n'est pas bien loin (voir le site touristique qui est consacré à cette Maison d'hôtes : Château du Deffand).

Les du Deffand du Tremblay n'occupèrent jamais des postes très en vue. Leur nom est toutefois célèbre dans le monde des lettres grâce à l'épouse de l'un d'eux : Marie de Vichy-Champrond, femme de Jean Baptiste du Deffand, "Madame du Deffand", une femme brillante et libre du Siècle des Lumières, amie de Voltaire notamment, qui anima l'un plus des célèbres salons littéraires parisiens de son temps, et fut l'auteur d'une correspondance remarquable.

                                                            MarieduDeffand-transparent

Le Tremblay accueille aujourd'hui le Centre régional d'art contemporain de Bourgogne.

Voyez ci-joint la notice qui présente la suite des seigneurs du Tremblay :

Le Tremblay  (V2 corrigée et augmentée du 14/9/16)

D enluminé

 

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.