Archives par mot-clé : la coudre

Taingy

Il n’y a pas de véritable trace castrale à Taingy, en Forterre. Cette terre paraît avoir été associée à celle de Pesselières (à Sougères-en-Puisaye), voisine.

Elle est mentionnée pour la première fois à la fin du XVème siècle dans la famille de Champs, issue du Morvan : un cadet avait épousé Antoinette d’Ourouer, héritière de Pesselières.

Elle passa ensuite par alliance aux Grivel de Grossouvre.

Dans des conditions qui restent à élucider on la trouve à la fin du XVIIème siècle aux mains de Jean de La Roche-Loudun, un seigneur du Berry venu en Nivernais et implanté principalement à Mocques (Saint-Quentin-sur-Nohain) (Voir cette notice). Sa fille Louise l’apporte en dot à René de La Coudre, possessionné dans le voisinage immédiat (à Molesmes – voir cette notice) et dont la famille la conserve jusqu’à la Révolution.

Ci-dessous une notice détaillée (V2 améliorée du 29/4/19) , qu’il faudra compléter et étayer davantage. Merci de votre aide !

Taingy

D enluminé

Share

La Motte-Billy

(Illustration : vieux lavoir à Billy-sur-Oisy)

Le fief de La Motte à Billy-sur-Oisy, appelé aussi « la Motte-Billy », paraît avoir appartenu aux sires de Courvol, car on trouve dans cette vieille famille nivernaise l'origine commune de deux lignées qui se sont partagé le fief pendant plusieurs générations : les descendants de Jean et de Philibert de Courvol (XVIème siècle).

On ne connaît pas l’origine de ce fief. Marolles le mentionne, mais il n’a relevé aucun titre le concernant. Le nom de « Motte » suggère toutefois un site castral ancien.

C’est aujourd’hui un domaine agricole doté d’un petit manoir (XVIIIème ?), non loin des bois qui séparent Billy d'Etais.

Voyez ci-dessous une notice détaillée, qui mériterait d'être augmentée en ce qui concerne en particulier les origines…

La Motte-Billy  (V4 complétée le 21/12/17)

D enluminé

Share