Le Pavillon, un petit fief de Billy

A l’est de Billy-sur-Oisy, non loin de Savigny dont nous avons déjà parlé, et du « château Musard » où Mahaut de Courtenay séjourna, se trouve le petit fief du Pavillonaujourd’hui un domaine agricole – relevant de cette châtellenie, fusionnée avec celle de Corvol-l’Orgueilleux.

Ses premiers détenteurs cités sont les Chevalier, de Clamecy, au XVème siècle. Il passe ensuite aux Boucher, une famille de magistrats auxerrois originaire de Sens, connue plus tard sous le nom de Boucher de La Rupelle, un fief de Migennes (89) oublié par les cartes.

Voyez la notice ci-dessous qui tente d’établir la succession des seigneurs du Pavillon. Merci de vos remarques et propositions…

Le Pavillon (V1 du 9 mai 2020)

Share

4 réflexions sur « Le Pavillon, un petit fief de Billy »

  1. Bonjour, J’ai trouvé le texte suivant « Nicolas Richard d’Ivry vend les domaines nivernais de Champcourt et du Pavillon ; domaines hérités de sa femme, Louise de Ganay ».(1785 : Louise Eléonore de Ganay du Pavillon se marie  avec Nicolas Antoine de Richard d’Ivry.  Elle apporte des marais salants dans les iles de Ré et d’Olérons contrat de mariage , reçu Isambert, notaire à Moulins-Engibert 15 Aout 1785)Ils habitaient l’Hôtel Particulier rue Sainte Marguerite à Beaune. Pensez-vous que cet ancien  fief de Billy soit celui évoqué ?  Bien à vousThibault Garin-Desvial

    1. Re-bonjour,

      Vérification faite, ce « Pavillon » est celui de Moulins-Engilbert, non loin de Champcourt d’ailleurs.
      Louise de Ganay tenait ce fief de sa mère, une Sallonyer, de Moulins-Engelbert.
      Un joli manoir XVIIème, au nord-ouest de la ville, connu aujourd’hui pour sa production de miel.

      Bien cordialement

Répondre à Administrateur Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.