La Breuille, à Sainpuits

A la Breuille près de Sainpuits, un grand manoir du XVIIème siècle, parfaitement restauré, atteste de l’ancienneté et de l’importance de cette seigneurie, passée au XVIème siècle aux La Ferté-Meung, mais sans doute détenue antérieurement par une branche des sires de La Rivière (voir cette notice).

On voit aussi des Champfremeux, sgr de la Breuille, du Méez et de Sainpuits à la même époque, qu’il n’a pas été possible de relier. Mais peut-être faut-il distinguer les fiefs de la Grande et la Petite Breuille ?

La Breuille fut vendue vers 1600 aux Gentils, venus du Limousin, et également seigneurs du Boulay à Druyes (voir cette notice), qui sont sans doute les bâtisseurs du manoir actuel.

Voyez ci-dessous la notice correspondante :

La Breuille (Sainpuits)

D enluminé

Share

5 réflexions sur « La Breuille, à Sainpuits »

  1. Concernant le chateau de La Breuille à Lainsecq (Yonne), est il possible de connaitre  le nom du propriétaire actuel ?Merci d’avanceJ. DUMON

    1. Bonjour,
      Non, désolé. Je me suis fixé pour principe une totale discrétion.
      Ce site ne s’intéresse qu’à la période antérieure à la Révolution.
      Bien cordialement

      1. Je comprends tout à fait votre discrétion.

        Néanmoins, j’ai pu avoir ce renseignement par un autre biais. Ce qui m’autorise à vous informer que le château de La Breuille a appartenu depuis les années 1830 jusqu’en 1880 à la branche bourguignone des Albizzi de Provence, eux-mêmes issus de l’illustrissime famille degli Albizzi de Florence qui a marqué l’histoire de cette ville sur près de 8 siècles. Leur présence à La Breuille s’éteint avec Marie-Rose d’Albizzi, morte en 1880 (inhumée à Sainpuits où sa tombe subsiste), son frère Alexandre ayant été appelé à reprendre l’intégralité des propriétés de la branche aînée des Albizzi à Florence, à la mort du Marquis Amerigo degli Albizzi, décédé sans postérité.

Répondre à Administrateur Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.